Groupe Rouaix, fournisseur de solutions financières personnalisées 05 34 31 38 60

2021, l’année du rebond économique ?

  • Oriane Gerard
  • 8 avril 2021

Si 2020 a été une annus horribilis pour l’économie française avec un recul de 9% du PIB, 2021 pourrait être celle du rebond de l’activité économique.
En effet, malgré une chute de 16% du chiffre d’affaires du commerce spécialisé, certains secteurs tirent leur épingle du jeu.

Bricolage, piscine et amélioration de l’habitat : les grands gagnants

Les données publiées par la Banque de France et la Fédération des Magasins de Bricolage le prouvent : l’engouement des Français pour le bricolage ne se dément pas ! Le marché a certes connu quelques fluctuations dues aux confinements mais, sur l’ensemble de l’année 2020, les indicateurs sont au vert avec une croissance de 2,68% en valeur et de 1,78% en volume.
Ainsi, le chiffre d’affaires de Leroy Merlin s’est envolé : +5,2% pour un total de 7,345 Mds € !

Du côté des piscinistes, la tendance est également à la hausse : en 2020, le marché a connu une augmentation de 6,3% (soit +175 000 piscines). Le mois d’août 2020 aura été celui de tous les records : +88% de CA.

Enfin, le marché de l’amélioration de l’habitat a bénéficié lui aussi d’une embellie économique. Prise de conscience de la nécessité d’une transition écologique rapide, aides à la rénovation, incitation au maintien à domicile des seniors… 57% des Français souhaitent effectuer des travaux de rénovation pour améliorer leur confort de vie. Même si la reprise s’annonce plus complexe (difficultés d’approvisionnement des chantiers, chute des ventes des logements anciens), des dispositifs comme MaPrimeRenov permettent de soutenir l’activité.

Quel bilan pour les secteurs bancaire et immobilier ?

Le secteur de la finance reste globalement stable mais il est difficile de statuer sur une date de reprise du marché et la volonté des banques d’externaliser le risque, un sujet assurément prégnant en 2021.
Crédit à l’habitat : + 5,5% en octobre 2020 (en progression)
Crédit aux particuliers : + 4,7% en octobre 2020 (stable)
Une tendance qui devrait se confirmer en 2021, portée par des taux très bas et en diminution continue depuis juillet 2020 grâce à l’action de la BCE.

Enfin, le marché immobilier a connu en juin sa première baisse depuis 2015 même si les prix immobiliers restent en hausse.

2020 aura assurément été une année durant laquelle les Français auront massivement investi dans leur habitat et leur confort. De nouvelles habitudes de consommation, de nouveaux comportements, de nouveaux projets qui perdureront en 2021 et qui nécessitent des solutions de financement adaptées.

Un site développé par Infopolis

Top